Le temps idéal pour conserver un yaourt fait maison

Force est de constater qu’une date de consommation limite est souvent visible sur les yaourts du commerce. Ce qui n’est pas vraiment le cas pour les yaourts conçus à partir d’une yaourtière. Alors, comment peut-on savoir le temps idéal pour conserver les yaourts faits maison ? Sans conservateurs ni additifs, ces produits peuvent-ils tenir pour plusieurs jours ?

Les caractéristiques des yaourts faits maison

Pour faire simple, il suffit de retenir qu’un yaourt reste comestible très longtemps. Certes, il peut se mettre à piquer au bout de quelques jours et on peut constater un petit dépôt qui commence à se former à sa surface, mais cela ne le rend pas impropre à la consommation. Même en utilisant une yaourtiere seb, ce cas se produit toujours s’il n’y a aucune utilisation de conservateurs et d’additifs lors de la préparation du yaourt.
L’acidité du yaourt varie en fonction de la durée de conservation et suivant la qualité des ferments. Ces derniers peuvent être une première fournée avec yaourt neuf, un yaourt ferment déjà réutilisé ou encore des ferments ajoutés directement dans le lait. Dans ce cas, combien de temps peut-on conserver des yaourts faits maison ?

Le temps de conservation d’un yaourt fait maison

De manière générale, le temps idéal pour conserver un yaourt fait maison est entre 10 et 15 jours s’il reste au froid. Cette durée peut aller jusqu’à 21 jours et pas plus si la température du réfrigérateur est de 0 à 20 °C. Toutefois, certaines marques préfèrent ne pas prendre le risque et indiquent clairement dans la notice d’utilisation de leur yaourtière que la durée de conservation des yaourts au réfrigérateur est de 8 à 10 jours.
Si la chaîne du froid n’est pas brisée, il est quand même possible de conserver le yaourt dans le frigo au-delà de ce temps de conservation mentionné dans la notice d’utilisation de sa yaourtière. Le pH ne varie que très faiblement après que la durée préalablement indiquée. Aussi, le goût du yaourt ne sera pas trop impacté par cette légère acidification. Il est à noter que ce constat reste valable pour tous les types de yaourts fabriqués : nature, sucrés ou bien parfumés aux fruits.
Afin de reconnaître que le yaourt n’est plus consommable, il dégage une mauvaise odeur et présente souvent des traces de moisis sur sa surface. Dans ce cas, il vaut mieux le jeter afin d’éviter les risques d’intoxication alimentaire.